L’ascension de l’Everest

S’il y a des pièces qui sont aussi difficiles à choisir qu’essentielles à notre garde-robe, ce sont les pantalons. Au quotidien j’ai biensûr mes jeans doudous, ceux dans lesquels je me sens bien, qui vont avec tout et que j’aimerais avoir en 3 exemplaires. J’ai des robes, des shorts, des petites jupettes pour chaque saison, pour sortir ou pour tous les jours… Mais des pantalons, ben je n’en ai pas… Jamais coupé comme je veux, pas les bonnes chaussures pour aller avec ou pas la bonne couleur… Alors si un jour on m’avait dit que j’en coudrai un…

Port 1

En toute confiance !

A la sortie du pantalon Port de Pauline Alice, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de tenter l’expérience. Au-delà de la morpho-compatibilité sur laquelle nous reviendrons, j’avoue avoir été avant tout attirée par le challenge technique.

Jusqu’ici les seuls pantalons que j’avais cousu c’était des bas de pyjama à taille élastiquée pour mes garçons. Alors ce modèle tout simple, coupe chino, c’était le modèle idéal pour apprendre à poser une braguette. Poser une braguette, mon Everest en couture…

Les patrons de Pauline j’en ai déjà cousu plusieurs : Carme, Cami, Seda, et ma chouchoute Xerea. Je savais donc qu’en terme de rigueur et de clarté je pouvais y aller les yeux fermés.

Le pantalon Port n’est proposé qu’en format PDF, mais comporte finalement assez de peu de pièces. En ne découpant que les bas et côtés droits des feuilles, l’assemblage est relativement rapide.

Finalement ce challenge couture je me le suis représenté un peu comme l’ascension d’un haut sommet : c’est excitant, on sait qu’on sera récompensé par nos efforts mais ça fait un peu peur quand même ! (Vous avez vu la métaphore de dingue ?)

Port 2

Point de départ : Le tissu

Le modèle de présentation sur le site de Pauline a été réalisé dans une gabardine de coton et vous avez sans aucun doute croisé ces jolies versions : casual en denim ( et ), flashy-chic, ou classique en satin de coton. Ici, à l’approche de l’automne, j’ai choisi de réaliser le pantalon Port dans une gabardine pied de poule noire et grise. 1,50m suffisent pour réaliser le pantalon.

A mi-chemin : Pause technique

Techniquement, du facile et du moins facile. J’avoue que j’ai mis du cœur à l’ouvrage et que je me suis beaucoup appliquée :

  • Ce qui ne pose aucun souci : L’assemblage des jambes, de la fourche, les ourlets, tout s’emboîte parfaitement et les marges de 1,5cm sont très confortables.

Port 12

  • Les poches, tout à fait charmantes sont aussi aisées à réaliser. Bâtir avant de piquer (comme le conseille Céline dans son article) permet à coup sûr d’obtenir un placement idéal et de jolies finitions. Sur la photo on voit un pli au niveau des fesses (qui n’existe pas en réalité), ce n’est pas lié à mon postérieur exagérément musclé (dommage) mais plutôt au fait que je tire sur l’avant avec les mains dans les poches (toujours ces mains dans les poches…).

Port 9

  • Pour la braguette ça se corse un peu. J’y ai passé du temps, non pas parce que les explications étaient insuffisantes mais plutôt parce que je voulais être sûre de bien comprendre et de bien réaliser chaque étape. Au final on voit comme un pli sur le devant mais comme la ceinture ne tire pas et que je ne suis pas serrée dans mon pantalon, je pense que j’ai un peu « ramolli » mon tissu en abusant du repassage vapeur.

Port 8

  • La ceinture enfin demande aussi un peu de minutie. Comme pour les poches, j’ai bâti l’ensemble (3 épaisseurs : Pantalon + ceinture entoilée + doublure de ceinture entoilée) afin d’assurer un surpiquage régulier à l’intérieur comme à l’extérieur.

Port 11

Ivresse de l’altitude : Christina, ma chérie, sors de ce corps !

C’est le moment du petit point morpho-style…

  • J’ai cousu Port en 40. Il est parfait à la taille, peut-être un poil large aux cuisse mais c’est la coupe chino aussi qui veut ça. D’ailleurs le porter retroussé est pour moi essentiel. C’est ce qui lui donne du caractère et équilibre la silhouette.

Port 2

Port 4

  • La coupe du pantalon est vraiment très réussie et met tout à fait en valeur les formes  sans « faire sac ». La taille est basse mais pas trop, 2-3 cm au dessous du nombril. Pour moi c’est l’idéal : cela permet de camoufler un peu mon petit bidon et de pouvoir le porter avec une jolie ceinture. J’ai d’ailleurs adoré la technique pour coudre les passants, qui nous épargne astucieusement un retourné sur l’endroit fastidieux.

Port 5

  • Avec des baskets et un t-shirt je trouve que Port a un petit look à la fois décontracté et boulot (ou square) compatible. Le style change de ce que j’ai l’habitude de porter au quotidien mais finalement les baskets sont rassurantes et je me sens parfaitement à l’aise avec.

Port 10

  • Avec une paire de talons, Port prend un tout autre style, plus féminin, plus classe. Peu habituée aux talons au quotidien, je trouve cependant le style parfait pour un apéro entre copains ou un resto en amoureux.

Port 6

Port 7

Jolis détails

Port détail 1

Port détail 2

Arrivée au bout !

Mon ascension de l’Everest terminée, je suis charmée par le résultat. J’ai adoré m’appliquer et me rendre compte que mes efforts étaient payants. J’apprécie aussi l’idée qu’une pièce de mon dressing peut prendre des styles complètement différents en fonction des chaussures ou des hauts avec lesquels on les porte. Le patron de Port ne va pas rester sur l’étagère. Si le temps me le permet, j’imagine bien une version en gabardine unie ou une version short pour l’hiver. Cela me permettra de corriger les petits défauts et de m’entraîner aux photos en pied (pas évident). Pour finir, si l’ascension de l’Everest vous fait peur, il me semble que Pauline a prévu quelques tutoriels vidéos pour assurer la cordée…

Publicités

36 réflexions sur “L’ascension de l’Everest

  1. Caropasa dit :

    Bonjour Perrine!
    Superbe ta version !!
    Et tu les portes très bien dans les deux styles (talons/ baskets).
    Un jour quand j’aurai du temps moi aussi le le coudrai 😉
    Bonne journée à toi 😘

    Carolina

    J'aime

  2. Julchen dit :

    Très joli pantalon ! Il va falloir que je m’y (re)mette, celui-là et le Safran me font de l’oeil. Mais pour moi, il y aura sûrement plus de modifications, car j’ai le dos cambré et il faut que je rééquilibre la fourche. En tout cas, jolies photos, j’ai la même technique que toi : pied + télécommande (encore mieux que le retardateur !). Hâte de voir tes versions suivantes.

    J'aime

  3. L'aiguille d'Azur dit :

    Il est très réussi et rend vraiment bien dans ce tissu pied de poule !
    As-tu cousu la taille que tu prends habituellement dans le commerce ? Je te demande ça parce que tu m’as donné envie de tester ce patron mais j’hésite pour la taille…

    J'aime

  4. Ariane dit :

    je découvre ton blog, J’aime beaucoup tes coutures et j’apprécie tout autant ta plume!
    ce pantalon m’a l’air parfait et très bien porté dans les deux styles, Je suis loin d’y arriver, blocage sur la zipette invisible…

    J'aime

  5. sconesandstones dit :

    J’en vois mille versions sur les blogs depuis hier mais purée, j’ai envie d’essayer! J’ai tellement peur des modifications à faire en fait!!!
    Tes poches tu les as cousues dans quelle matière? (on aperçoit le tissu noir sur une des dernières photos mais je n’arrive pas trop à savoir) Ca fait très pro!
    Félicitations pour ton ascension, tu peux redescendre et remonter quand tu veux maintenant! 🙂

    J'aime

      • sconesandstones dit :

        Ah d’accord je m’imaginais un truc un peu satiné tu vois! J’ai bien fait de demander!
        Oui c’est vrai qu’aujourd’hui si on veut se lancer on a beaucoup d’aides… et puis j’ai une copine pro dans l’art de l’ajustement fessier qui pourrait m’aider mais tu sais c’est toujours le doute! Il ne m’est arrivé qu’une fois de ne pas réussir à coudre un patron jusqu’au bout (Magellan de M comme Marie) mais bon comme quoi, ça arrive! Après c’est vrai que si on ne prend jamais de risque on ne fait rien non plus ma bonne dame! Enfin, je vais le mettre sur ma liste pour octobre et on verra! 😉

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.