Hors zone de confort !

A l’approche de la reprise de Fort Boyard (moment sacré de l’été avec les enfants) je la joue « Énigme du Père Fouras » pour l’introduction (attention je compte sur vous pour y mettre le ton hein, le bruit des vagues et tout et tout) : En son sein on se sent en sécurité sent. Pas de risque, tant qu’on y reste on est sûre de sa réussite. Pourtant parfois, par défi ou ennui en sort un petit peu. Bien souvent cette démarche de curiosité est par une bonne surprise couronnée… je suis,  je suis ?

Vous aviez trouvé (et gagné la clé de mon admiration éternelle), c’est bien de la zone de confort dont il s’agit (en même temps le titre aidait un peu non… enfin le Père Fouras est magnanime aujourd’hui et on vous épargnera les mygales… mais peut-être pas les serpents gnark gnark gnark).

Comfort zone

Si j’observe un peu les couleurs qui reviennent le plus dans ma garde-robe d’été c’est sans surprise : du bleu, du noir, du blanc… Beaucoup de basiques, de coupes plutôt amples pour supporter les grosses chaleur sans se sentir dégoulinante.

De la même manière, côté tissu, je choisis souvent la facilité avec des cotons légers et à fuir le jersey. Alors c’est vrai j’ai cousu une petite série de t-shirts (Arsène & Trop-Top femme), c’est vrai aussi, il y a eu 2 robes Aldaïa cet hiver mais le le jersey Milano c’est assez épais, l’extensibilité est facilement maîtrisable, la prise de risque limitée.

Mais l’occasion s’est présentée de sortir un peu de ma zone de confort et de coudre une robe-en-jersey-ajustée-en-haut-pas-noire… Dingue !

Un pas en avant…

En effet, Cynthia de la boutique Little Fabrics (qui vous le savez fait partie de mes boutiques en ligne préférées) m’a gentiment proposé de coudre un vêtement dans un nouveau jersey qu’elle venait de recevoir.

Proche de la viscose, je suis une fibre d’origine végétale. Lisse et absorbant, je me distingue par un toucher peau de pêche, une belle résistance aux lavages et une quasi infroissabilité. Je laisse la peau respirer et offre à celui qui me porte la sensation de se sentir fraîche toute la journée (NDLR : oui, le mec qui rédige les énigme du Père Fouras fait aussi les pubs Narta). Je suis, Je suis (bruits de vagues et de mouettes pour celles qui ont la fibre comédienne) : Le modal ! (nouvelle clé, merci Passe-Partout)

Une jolie proposition comma ça ne se refuse pas et puis quitte à sortir de ma zone de confort autant y aller franco, et parmi toutes les couleurs plus attirantes les unes que les autres, j’ai choisi du jaune !!!

Allez go go go !

Quand j’ai reçu le tissu j’ai de suite été conquise par sa douceur, limite j’avais envie de m’enrouler dedans et d’y passer la journée. J’ai aussi été surprise par sa tenue. Aussi fluide qu’un jersey viscose, le jersey modal possède néanmoins une certaine « lourdeur » qui lui donne de la tenue tout en offrant un joli drapé.

De près l’aspect ressemble un peu à de la maille polo mais vraiment très très très fine. D’ailleurs les micro boucles du tissu facilitent tout ce qui est couture à la main au point invisible. De jolies photos en gros plan sont sur le site Little Fabrics.

J’ai donc choisi pour utiliser à fond son potentiel de coudre une robe Aldaïa (Pauline Alice) version cache-coeur (pour la tenue) et jupe cercle (pour la fluidité). Vu les chaleurs actuelles j’aurai bien tenté le petit justaucorps de Lady Boo (gardienne du Fort Boyard), mais j’avais pas les bonnes couleurs zut…

Pour plus de détails sur ce patron et son concept génial je vous renvoie aux deux articles de cet hiver : ici et .

Côté couture, le jersey modal marque bien au fer (pas de souci pour les modèles à plis, arrondis ou avec des ourlets de 15 km comme ici). Il est parfait pour la robe Aldaïa mais je vois bien aussi un Arsène dedans (puisque sa coupe est mise en valeur par la fluidité).

Au porté ce jersey modal a un effet seconde peau, on ne le sent quasiment pas, un vrai bonheur. Du coup, question style, ni trop ajustée ni trop décolletée cette robe est parfaite pour tous les jours.

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles » (Sénèque)

Finalement je suis ravie d’être un peu sortie de ma zone de confort. Merci pour tes encouragements Stéphanie (aka Joséphine sans Marcelle sur IG), tu as été de bon conseil ! Ok, le choix du patron c’était pas le saut à l’élastique non plus, j’ai cousu en terrain connu.

En revanche je dois avouer que je suis très agréablement surprise de m’être sentie tout à fait à l’aise dans cette robe jaune, légère et lumineuse. C’est vrai que j’aime toujours beaucoup les cousettes ensoleillées de Christine et allez savoir pourquoi j’ai jamais osé… Maintenant je me demande pourquoi j’ai attendu aussi longtemps…

Joli détail

Et puis d’ailleurs sur ma lancée colorée  je vous laisse sur une dernière énigme du Père Fouras pour trouver la couleur de ma dernière cousette : Quand les yeux le sont on les dit de vipères, si au théâtre on me bannit pour l’espoir on me chérit. Je suis Je suis…

 

 

 

 

21 réflexions sur “Hors zone de confort !

  1. Pascale dit :

    Le vert,…. Cette robe te va à merveille. Elle te met vraiment en valeur. J’adore dette couleur. Ton post à été plus qu’agreable à lire. Merci pour ton humour et ta bonne humeur.

    J'aime

  2. Mathilde ... au fil des heures dit :

    Mais tu as entièrement raison, c’est important de sortir de sa zone de confort !!!! Surtout quand la réussite est aussi éclatante !!! Cette robe est une petite merveille !!! La couleur est géniale, vraiment très jolie, légère et douce, tout ce qu’il fallait pour ce beau patron !!! Tu as vraiment réalisé une belle création !!! Et j’ai hâte de voir la prochaine bien colorée !!!

    J'aime

  3. Mérové dit :

    Encore une pépite, je n’aurais pas penser à faire aldaia en modal pour l’été mais ça a l’air de très bien se prêter au modèle et la couleur est lumineuse .Tu as bien fait de sortir de ta zone de confort tu es rayonnante😃et ce n’est le père Fouras qui dira le contraire

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.