Sans pression

On dirait pas comme ça mais les fins d’années scolaires sont toujours un peu chargées (corrections, constitution des classes, préparation de rentrée) et juin a filé à la vitesse de l’éclair.

Il était pourtant cousu dans les temps mon projet garde-robe capsule de juin mais pour être honnête, écrire la tête dans le guidon c’était pas évident. Pas facile d’anticiper non plus, bien qu’à peine fermés les cartables, les reportages sur les cahiers en papier recyclé, les promos sur les gommes, taille-crayons, surligneurs et autres réjouissances envahissent les premiers jours de repos salutaire… Tiens d’ailleurs attention fin août on attaquera les listes de Noël pour enchainer sur Pâques au mois de janvier… sic.

Mi-bilan

Quand Clotilde a lancé le projet de garde-robe capsule elle a bien souligné que c’était une démarche sans pression aucune et sans autre contrainte que de prendre du plaisir à coudre ce que l’on va porter.

A mi-parcours j’ai fait le bilan de ce qui a été cousu par rapport à ce que j’avais projeté et là le constat est clair :

  1. Les sorties de nouveaux patrons prennent le dessus sur les patrons « en stock » (oui alors forcément pour le projet de juin je vous montre un projet prévu à l’achat qui finalement est un patron en stock, si j’étais cohérente ça se saurait),
  2. J’ai cousu en 1er ce que j’avais envie de coudre, repoussant aux mois à suivre les pièces qui m’intéressent moins,
  3. Beaucoup de questions ont surgit et des échanges aussi avec quelques insta-copines sur le dilemme suivant : Aller au bout de la capsule prévue en « se forçant » un peu à coudre des pièces vers lesquelles on ne serait pas allé naturellement ou trouver un compromis (par exemple renoncer à une partie de la capsule en conservant la fréquence mais pas la variété des pièces cousues)…

Et ben avec tout ça on a de quoi alimenter les discussions au sommet du G20, entre la crise économique mondiale et la paix dans le monde…

Le projet de juin enfin

Pour le mois de juin j’ai choisi le short (les fortes chaleurs de ces derniers jours n’y sont pas étrangères). Au départ je partais sur le short Manège, un patron que je n’ai pas (encore?!) et puis pour rééquilibrer le ratio patrons en stock/patrons achetés je me suis dit que le short Port serait tout à fait approprié. La coupe avait déjà fait ses preuves en version pantalon j’y suis allée sereine.

  • Comme pour le pantalon j’ai cousu une taille 40,
  • Le short a été rallongé de 3cm en ligne droite à partir du bas (pour ne pas accentuer l’effet déjà assez évasé),
  • Le tissu est un denim rayé bleu et blanc de chez Diffus Laine Tissus (merci maman pour la livraison). Il contient un peu d’élasthanne donc mon short est un poil grand mais avec une ceinture c’est très bien (d’autant que la technique pour réaliser les passants est nickelle),
  • J’ai mis les poches arrières du pantalon pour pouvoir jouer avec les rayures comme sur les poches de devant,
  • Le point un peu technique est la braguette mais en prenant son temps et en bâtissant ça se fait très bien.

Côté style et dressing-compatibilité c’est un carton plein : Il est complètement mis en valeur avec une chemise, une blouse, un t-shirt tout en étant très confortable.

Pas de pression que du plaisir

En juin, à mi-chemin je suis plutôt satisfaite de la réflexion menée autour de la garde-robe capsule et des vêtements cousus qui sont parmi les plus portés. Je me sens vraiment motivée et impliquée dans cette dynamique mais comme le dit le titre de l’article je vais continuer à avancer sans pression (puisque la couture est mon loisir de décompression), en étant à l’écoute de mes envies du moment.

Petite parenthèse

Vous avez remarqué que pour une fois les photos n’ont pas été prises dans mon salon mais en extérieur. Anne (du blog Un chas un chas dont je suis une fan de la première heure) m’a fait la jolie surprise de s’arrêter quelques heures à Troyes sur le trajet d’un déplacement professionnel.

Bilan de l’après-midi : 4 smoothies, 6 amaretti (à tomber), 3h27 de papotage intensif, 4,3 km de balade, 1 pigeon qui s’est lâché sur mon brushing et pour terminer 2 séances photo (avec Anne naturellement très photogénique et Perrine qui râle parce qu’on voit trop ceci ou pas assez cela).

Merci Anne c’était vraiment chouette. On remet ça quand tu veux. C’est vraiment le bonheur de pouvoir voir (ou revoir) des personnes avec qui on échange si souvent via écrans.

Jolis détails

22 réflexions sur “Sans pression

  1. Mathilde ... au fil des heures dit :

    Oh mais dis donc, il est toujours aussi joli ce short !!! Décidément ce tissu rayé et le jeu de sens que tu as fait dessus me plaisent toujours autant !!! C’est vrai que c’est la couture parfaite pour la saison et qu’il va pouvoir t’accompagner pendant quelques temps maintenant !!! Très bon timing !!! Bravo !!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.