Éloge de la simplicité

Je me souviens d’un  jour où avec les filles de mon cours de sport on avait décidé d’aller manger une pizza ensemble. Habituées à nous voir rougeaudes et transpirantes (oui on bosse un peu entre deux papotages quand même), je m’étais fort apprêtée pour ce dîner, histoire de montrer que sous la sueur et les cheveux collés se cache une vraie femme. Rouge à lèvre, robe ajustée, talons tout le tralala… Et puis une des filles du groupe est arrivée, jean bien coupé, converses, t-shirt en lin rehaussé d’un joli collier… Bien entendu, tout en simplicité elle était canon (et bien à l’aise pour manger sa 4 fromages du coup)…

Je repense souvent à cette anecdote quand je ne sais pas quoi mettre. C’est vrai que ça fait plaisir de temps en temps de sortir le grand jeu, pour une occasion spéciale ou juste pour se faire plaisir, mais finalement c’est dans la simplicité que je me sens le mieux… avec juste un détail, un accessoire qui sera alors davantage mis en valeur.

Les noix de Saint-Jacques « sur carpaccio d’agrumes accompagné de son délice du jardin aux fleurs de saison » c’est probablement délicieux, mais saisies par un aller-retour à la poêle dans une pointe de beurre 1/2 sel c’est tout simple mais c’est à tomber… Une verrine de fraises au palet breton et au mascarpone c’est une tuerie certes, mais le fruit nature à peine cueilli dans le jardin, c’est le bonheur… Je vais peut-être arrêter ici les métaphores culinaires (et filer au supermarché de quoi faire ce bon petit dessert sitôt mon article terminé d’ailleurs), mais vous saisissez l’idée n’est-ce pas ? C’est dans esprit que j’ai réalisé ce combo top/jupe estival.

La blouse d’abord :

  • Ici c’est une version ultra simplifiée : manches courtes, pas d’empiècement au dos, pas de froufrous. Mais la ligne est tellement belle qu’un simple coupon de viscose écrue (ici ma chouchoute de chez Little fabrics) lui va à ravir et en fait une pièce basique incontournable (et évidemment parmi toutes les déclinaisons proposées dans le patron, j’envisage une version robe).

La jupe ensuite :

  • C’est la petite dernière de la marque Nanöo, des patrons simples mais toujours assortis de jolis détails comme je les aime. Vous pouvez retrouver une version de la robe Lillian ou de la jupe Bibiana sur mon blog, ou deux versions de la veste Julie et une de la robe Nanöo en jersey sur mon Instagram. Fan vous avez dit ? Accro oui !
  • La jupe Mimi est déclinée en version hiver et été dans le même patron. Pour chaque version la longueur et le « fronçage » ont été calculés de manière à ce que le rendu soit le plus harmonieux possible.

  • Gros gros plus : La jupe (et son faux-boutonnage décalé absolument charmant) est coupée en une seule pièce, nécessite très peu de tissu (moins d’un mètre pour la version été) donc permet de se faire plaisir avec une étoffe un peu onéreuse.

  • J’ai réalisé la jupe Mimi dans une double gaze France Duval Stalla caramel à carreaux argentés. Cette double gaze est lisse mais comme c’est une étoffe un peu « gonflante » j’ai raboté la longueur de la jupe de 12cm. La longueur midi étant plus adaptée pour un tissu plus fluide de type viscose ou tencel (je vais ceci-dit être dans l’obligation d’essayer pour vérifier cette information… on est professionnel ou on l’est pas ma bonne dame).

  • Je porte la jupe « ceinture au niveau du nombril » mais la dimension étant à ajuster en fonction de son tour de taille il est très facile d’adapter la jupe à la hauteur à laquelle on souhaite la porter.
  • Comme l’a fait Lise sur sa version, on peut bloquer l’élastique par un petit point de chaque côté et ainsi assurer une jolie répartition des fronces ainsi que leur maintien tout au long de la journée (ça ça fait limite pub « cœur croisé de Playtex »).

Cet ensemble est à mon sens un bel éloge de la simplicité qui met autant en valeur les tissus que les coupes des vêtements. Une tenue estivale chic et décontractée, que l’on projette aussi bien avec un panama et un panier en osier qu’avec un gros collier coloré, une paire de sandales ou de baskets. Vivement que l’on gratte encore quelques degrés pour que je puisses en profiter !

Jolis détails

Publicités

12 réflexions sur “Éloge de la simplicité

  1. Pascale dit :

    Très jolie tenue ! Cette jupe est très sympa et la double gaze est parfaite pour ce modèle. Enfin un patron de jupe un peu longue. Ils ne sont pas très nombreux. J’attends avec impatience ta version midi. Je suis d’accord avec toi, la simplicité est souvent plus remarquable que la sophistication.

    J'aime

  2. Géraldine dit :

    Très jolie tenue ! Merci pour toutes ces inspirations couture ! Et ces patrons mettent si bien en valeur les tissus.
    Ps : ce ne serait pas plutôt le patron Vertige ? (Je suis Scammit addict aussi 😉)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.