Épisode 5 : Le cas de la combi

« Il était une fois des filles superbes qui avaient décidé de s’engager dans la police. L’une à Los Angeles, une autre à San Francisco et la troisième à Boston. Mais on les avait cantonnées dans des travaux bien peu passionnants. Alors moi, Charlie, je les ai engagées, et je ne le regrette pas, car ce sont vraiment de Drôles de Dames.  »

Pour ce 5e épisode j’ai recruté la pétillante Lætitia, alias « Poulette in the city ». Toujours le sourire elle aime autant coudre que partager autour de sa passion (Lætitia est membre de l’équipe organisatrice des « Craft Nights » en région nantaise). Pour découvrir son univers c’est ici ou , mais pour l’heure, il est temps de dévoiler notre nouvelle mission.

Poulette 2

C’est long à coudre, pas pratique pour les pauses pipi, on sait jamais avec quel type de veste la porter, quand on la porte jour de « eh mam’zelle vous faites le plein ? » ou encore « tu l’as garé où ton avion »… Mais en même temps c’est tellement confort, ou chic, on les deux… Vous avez deviné ? Perrine, Lætitia, votre mission si vous l’acceptez sera de coudre une combinaison. Patron libre, tissu libre, à vous d’explorer ce vêtement aussi attirant qu’intriguant.

Ischia 8

Acte I : La version de Lætitia

Ca fait près d’un an que je rêve d’une combinaison… Et pas n’importe laquelle !!! Celle qu’Émilie de Dessine Moi Un Patron avait mixé avec 2 des ses patrons !!! Elle est partie de du bas de la combinaison Iris et du top Sirocco. Sauf que petit détail… le patron Iris est en rupture de stock… alors j’ai dû mettre en œuvre mes talents de détective !!! (J’ai le rôle de « drôles de dames » dans la peau n’est ce pas ?).

Poulette 3

Une fois que ce léger problème réglé je n’avais plus qu’a trouver le tissu… mais comme je suis un peu indécise… j’hésitais entre un tissus uni et un tissu fleuri. J’ai finalement opté pour ce joli crêpe fleuri trouvé chez mondial tissus. Cerise sur le gâteau il y avait une offre : 3m pour le prix de 2… ça tombe bien j’avais besoin de 2m50.

Poulette 1

C’est en free style que je suis partie dans le hacking de cette cousette (pas le temps et surtout la flemme de faire une toile). Voici comment j’ai procédé :

  • Assemblage du top sirocco.
  • Assemblage du bas d’Iris sans coudre les pinces. Rien de bien compliqué jusque là. Une petite pause essayage s’impose…
  • Le bas : ok. Le haut légèrement trop long, J’ai donc raccourci le haut de 10 cm avant d’assembler le top au bas.
  • Couture à la main des pattes et boutons aux épaules.
  • Réessayage de la combi afin d’ajuster la longueur des ourlets avant de les coudre.

Poulette 4

Poulette 5

Vais-je oser la porter ?!?!?! Oh que ouiiiiii !!! Bon vous allez me dire que j’ai peut être été un peu forte sur le choix du tissu mais je suis entièrement satisfaite de la coupe et je trouve que ça fait très printanier.

Poulette 6

Cette combinaison est très confortable avec sa couple un peu ample. Je modifierai juste une chose : Je réduirai légèrement le top et rajouterai une ceinture avec des passants.
Mais je l’aime tellement que je réfléchis déjà à ma prochaine version.

Poulette 8

Acte II : La version de Perrine

Ce patron je l’ai en stock depuis sa sortie, c’est à dire il y a un an… Hum merci l’achat compulsif ou devrais-je dire l’achat coup de cœur car oui… la jolie ligne d’Ischia m’a séduite au premier regard.

Ischia 6

Alors pourquoi je ne l’ai pas faite plus tôt ? Trop de tissu ? Trop de temps ? Flemme de faire une toile ? Doutes sur la manière de porter ce genre de vêtement (typiquement celui que j’adore sur les autres mais que je n’ose pas porter moi)… probablement un peu de tout ça. Ce n’est pourtant pas faute d’y penser et d’en avoir envie.

Ischia 4

La mission de Charlie est tombée à pic pour me pousser un peu au derrière et la variation robe de la combinaison que je vous ai présenté dans cet article (clic clic) l’occasion de sauter le pas pour exploiter le patron de façon complète.

Ischia 7

Pour cette version combinaison d’Ischia :

  • J’ai coupé un « 39 », compromis entre le 40 (poitrine) et le 38 (hanches), car j’étais entre ces deux tailles. Une toile rapide m’a permis de valider l’aisance.
  • J’ai descendu la taille de 3 cm (je mesure 167cm, la stature des patrons Slow Sunday est de 1,65cm). J’aurai pu remonter la fourche d’autant, mais la ceinture maintenant le corsage et le pantalon en place, cela n’est pas dérangeant au porté.

Ischia 2

  • Le tissu est un modal marine Un chat sur un fil, à la fois souple et facile à coudre (il marque bien au fer notamment). Le toucher peau de pêche rend la combinaison vraiment très agréable à porter. J’ai cousu une jupe Bibiana l’été dernier dans ce tissu (article ici), il tient également bien dans le temps.
  • En termes de prix, parce qu’un combi c’est gourmand en tissu et que je n’ai pas un budget en jersey (extensible donc… petite blaguounette de couturière… pardon), on est à 14.88 le mètre soit un budget de 37 euros, ce qui ne m’a pas semblé démesuré compte tenu du projet et de la qualité du tissu.

Ischia 5

Ischia est une combi confortable et bien coupée, que j’aime porter avec une paire de baskets et l’ourlet retroussé. La réalisation de ce projet est un peu longue mais il en vaut la peine. je suis particulièrement fan du montage de la patte de boutonnage et  des manches kimono.

Telle quelle je ne la referai pas dans l’immédiat parce que bien que je la porte régulièrement, une combi-pantalon dans mon dressing cela me suffit pour le moment. Mais je suis tellement emballée par le corsage que j’envisage une 2e robe et pourquoi pas un combi-short (mon péché mignon du moment) en modifiant le bas.

NB : Le patron est désormais disponible en PDF et son extension est offerte ! (lien)

Épilogue

Et bien les filles on peut dire que vous m’avez surpris ! Entre une version unie classique et une version fraîche et pleine de pep’s, vous proposez deux styles et deux façons les porter aussi différentes qu’intéressantes.

Poulette 7

Le point commun entre vos deux projets : une coupe faussement ajustée qui dessine la silhouette tout en permettant de se sentir à l’aise. C’est peut-être ça la clé d’une combi réussie…

Joli détail

Ischia 1

Publicités

7 réflexions sur “Épisode 5 : Le cas de la combi

  1. Pascale dit :

    Très jolies combinaisons ! Je suis en plein craquage de combi. Je viens d’en acheter trois. C’est grave docteur ? Du coup quand je vois vos réalisations et compte tenu de mes stocks, je pourrais peut-être tenter l’expérience. En tout cas vous êtes bien belles les drôles de dames !

    Aimé par 1 personne

  2. unepoulette dit :

    Bon bah voilà…
    j’ai craqué !!!
    Maintenant j’ai plus qu’a imprimer, scotcher tout ça et trouvé un joli tissu 😉. Je te remercie pas Perrine 🤣🤣🤣.
    Comme toujours… un bel article.
    Bon vendredi a toi.

    J'aime

  3. Mathilde ... au fil des heures dit :

    Elles sont canons ces deux combi !!! C’est chouette de découvrir ces deux modèles et de voir tout le potentiel de ce type de vêtement !!!! Difficile de choisir entre l’une et l’autre … je comprends qu’il faille plusieurs versions pour trancher cette question !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.