L’art de positiver

Le soleil, les petites robes, les combishorts, on y croit, on les sort de l’armoire et puis paf il « repleut » (du verbe repleuvoir tout à fait). 2 jours de beau temps, on y prend goût et puis non… c’est l’orage, le déluge… En ce moment dans l’entrée c’est limite si les tongs ne cohabitent pas avec les bottes fourrées… M’enfin, quand on coud on a une bonne raison de positiver !

Cette veste saharienne prénommée « Narcisse » j’en suis tombée amoureuse au premier regard, d’autant que j’ai une entière confiance dans les patrons de Coralie Bijasson.  Et puis ma copine Stéphanie-Joséphine m’a dit « c’est trop toi » quand je lui ai parlé de mon envie de coudre ce modèle. Si c’est pas un bel argument pour passer à l’action ça ! Comme en plus elle a arpenté les allées du marché d’Antony pour me dégoter le tissu qui va bien, aucune excuse pour ne pas se lancer !

Mais avant d’en dire plus, un peu de culture ma bonne dame !

Alors une veste saharienne c’est quoi ? (Y’a un petit côté Fred & Jamie dans l’intonation là, si si relisez bien). A l’origine il s’agit d’une veste militaire, portée par les membres de l’armée britannique en Inde, époque coloniale donc (je résiste à sortir ma petite frise chronologique et mon planisphère pour ne pas m’éloigner trop de notre sujet mais je lutte croyez-le bien).

Au départ réservée aux hommes, en lin ou en coton (merci les propriétés absorbantes de ces étoffes, salvatrices en plein désert), beige ou kaki, la veste saharienne prend le nom de « veste safari » dans les années 30 perdant alors sa connotation militaire.

Ce n’est que dans les années 1950 que la saharienne est aussi portée par des femmes à l’instar de Grace Kelly dans Mogambo qui se déroule au Kenya (Je vous ai mis le lien vers la bande-annonce du film pour le fun) . Dans les années 1960 c’est l’incomparable Yves Saint-Laurent qui, précédant d’autres créateurs tels que Gaultier,  la féminise en lui ajoutant ceinture ou un décolleté à lacets.

Et voilà cette pièce classique du vestiaire masculin comme féminin, tellement intemporelle, qu’elle se retrouve aujourd’hui sur nos étagères à patrons.

Chouette, le temps est bof bof aujourd’hui

Et du coup je vais pouvoir porter ma jolie veste. Ça fait un sacré moment qu’elle est cousue cette saharienne et puis j’ai mis un peu de temps à me décider sur les pressions, puis un peu de temps à oser les poser… Mais comme on positive on dira qui va piano va sano

Cette version :

  • Un sergé marine. Certes ça fait moins saharienne classique qu’un beige ou un kaki mais j’ai déjà une veste kaki dans mon dressing et trouver un beau beige c’est pas simple. Et puis marine çà va avec tout !
  • La réalisation demande de la minutie en ce puis concerne la réalisation et la pose des poches soufflets mais avec un bon bâti à la main avant de piquer on gagne en temps et en précision.

  • La pose de la ceinture est relativement simple. Comme pour les poches, il s’agit de bien prendre son temps pour obtenir une belle surpiqûre.
  • Le « guide de survie » est, toujours chez Coralie, très détaillé et clair. Les points techniques sont illustrés par des schémas numérotés qui permettent de visualiser chaque étape.

  • Les pressions type « anorak » viennent de chez Rascol. Ils m’ont été recommandés par plusieurs insta-copines et je ne suis pas déçue. Bien moins chers que les Prym ou les Mondial tissus, ils sont super faciles à poser, avec un marteau et l’outil fourni dans la boîte. Je me demande pourquoi j’ai autant attendu…
En mai fais ce qui te plaît

Justement ce qui me plaît c’est ma saharienne :

  • La coupe impeccable très légèrement cintrée par l’élastique au dos. On retrouve tous les éléments classiques de la saharienne originale. On choisira donc un tissu avec un peu de tenue pour mettre le côté structuré de la veste et les poches en avant (denim, gabardine, sergé par exemple).
  • La veste n’est pas doublée mais l’intérieur est ultra propre grâce au montage de l’empiècement et des angles au niveau des ourlets. Personnellement j’ai surjeté mes pièces avant de les assembler pour avoir de jolies coutures ouvertes à l’intérieur, mais j’imagine que l’on peut aussi ganser les coutures si on le souhaite.

  • Le look décontracté chic, un peu « army », idéal avec juste une blouse (ici Vertige d’Atelier Scammit) ou un t-shirt en dessous, avec un jean ou avec un short quand les soirées d’été se rafraîchissent.
  • Je la trouve un poil large au niveau de la carrure mais je crois que c’est le modèle qui veut ça (j’ai regardé les photos du site de Coralie sous toutes les coutures) d’autant que la ligne reste très harmonieuse.

J’ai passé un peu de temps sur cette veste c’est vrai, mais j’en suis ravie. Et puisqu’il fait 16°C en ce mardi midi  de mai, je vais donc m’empresser de retourner bosser pour gagner des sous que je pourrais ensuite dépenser dans du tissu… On positive on a dit hein ?

Joli détail

 

 

 

Publicités

27 réflexions sur “L’art de positiver

  1. Mathilde ... au fil des heures dit :

    Elle est superbe cette veste !!!! J’ai vraiment adoré ton article !!! C’est vrai qu’en ce moment, dès qu’on s’habitue un peu au beau temps … il se fait la malle, mais je comprends ton positivisme avec cette jolie pièce dans les parages !!! En tout cas, la couleur est canon et elle tombe super bien !!! Bravo !!!

    J'aime

  2. Pascale dit :

    Sublime ! Elle est fraiment extra cette saharienne. Elle te va super bien. Je suis admirative devant tes finitions. C’est une très jolie pièce, intemporelle de la garde-robe féminine. Mais quel travail ! Bravo.

    J'aime

  3. Chatkikou dit :

    Elle est jolie et très réussie ta saharienne. Bizarrement j’aime beaucoup ce vêtement mais je ne m’en suis jamais cousu. Sans doute parce que c’est quand même une pièce un peu complexe et longue à coudre. Comme je n’aime pas rater mes coutures, je préfère m’abstenir. En tout cas tout mes compliments pour cette belle saharienne que tu dois être ravie de porter par ce temps gris et frais.
    Merci pour la petite leçon d’histoire bien sympa.😍

    J'aime

  4. Falbala dit :

    Elle est magnifique et très bien réussie!! Je suis une fan de kaki mais le bleu marine se marie parfaitement avec le kaki, soit dit en passant! Question épaules, je trouve aussi qu’elles sont un chouia large, mais la ligne générale reste superbe!!

    J'aime

  5. eliflo dit :

    Je l’avais déjà repérée sur le site et là, ça me convainc encore plus que c’est un très joli modèle, bien dessiné, équilibré et ici, parfaitement réalisé et qui va bien. Bravo!

    J'aime

  6. Mérové dit :

    En plus d admirer les nouvelles créations …Cette saharienne t attendait ce n’est pas possible!…moi j’attends la minute culture, j’adoooore 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.