Episode 7

Il était une fois 2 filles superbes qui avaient décidé de s’engager dans la police. L’une à Los Angeles, une autre à San Francisco. Mais on les avait cantonnées dans des travaux bien peu passionnants. Alors moi, Charlie, je les ai engagées, et je ne le regrette pas, car ce sont vraiment de Drôles de Dames.  »

Après quelques semaines aux Bahamas à enchaîner les Pina Colada sous les cocotiers, je suis enfin de retour… et le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas chômé ! Je vous ai recruté une série de drôles de dames aussi différentes les unes des autres qu’adorables et passionnées. Aujourd’hui, on commence avec Perrine alias « atelierlasauvage » sur Instagram.

Perrine est une jeune femme ravissante, élégante, celle qui fait toujours les bon choix tissus/patrons (quand on voit ses créations on se dit toujours : « mais oui évidemment »). Si n plus je vous dis qu’elle sait aussi tricoter, crocheter et bijouter… Ca énerve inspire hein ? J’ai eu la chance de la rencontrer à Strasbourg, presque par hasard, mais depuis nos échanges n’ont jamais cessé et je suis très fière qu’elle ai accepté une mission difficile : Coudre un pantalon !

Acte I : Le pantalon de Perrine (la prem’s)

Par confort et par habitude, ça fait des années que je couds toujours à peu près les mêmes pièces : des blouses, des chemises, des tee-shirts, parfois des robes. Pourtant, je repère régulièrement des autres types de vêtements qui me plaisent (pantalon, jeans, combi, manteau,…) , je les garde dans un coin de ma tête, mais je ne prends jamais mon courage à deux mains pour me les coudre… juste parce que je n’en ai jamais fait! Cette mission proposé par Charlie était donc pour moi l’occasion rêvée de tenter quelque chose de nouveau!

Dans la longue liste des modèles de pantalon que j’envisageais de me faire « un jour », je suis remontée jusqu’à Harper, un modèle du magazine « la maison Victor » de Mars-Avril 2018. C’est un pantalon taille haute à ceinture « paperbag », une coupe que je trouve à la fois flatteuse et confortable.

Une fois ce choix effectué, la partie la plus difficile de la mission est arrivée, sans que je m’y attende: trouver un tissu pour pantalon! J’ai fini par me laisser tenter par une gabardine noire chez Mondial tissu (choix HYPER audacieux, j’en conviens!)

Pour la suite, c’était beaucoup plus facile que je ne l’imaginais, aucun soucis pour la réalisation, en prenant son temps et en suivant les étapes. Pour la fermeture éclair, j’ai recherché des explications de montage dans une vieille revue Burda, plus claire que la Maison Victor. J’ai douté tout le long de mon choix de tissu et de la coupe, les proportions me semblaient étranges, et la gabardine trop épaisse, mais à l’essayage, ça fonctionne, grande satisfaction! Et quand je vois les photos, le rendu est exactement celui que je souhaitais, c’est assez rare pour être mentionné!

J’ai fait ma taille habituelle, et je ne pense pas que je ferais de modifications si je me relance dans ce modèle. Seul bémol, les finitions proposées par le magazine, qui laissent un peu à désirer selon moi, même si ça ne se voit pas de l’extérieur. J’ai donc suivi le modèle sans faire aucune modification, j’ai seulement ajouté des surpiqûres sur la ceinture.
Merci Charlie pour cette mission! Je suis très flattée d’avoir été recrutée parmi tes talentueuses drôles de dames!
Acte II : La version de Perrine (la deuz’)
Quand Charlie m’a demandé de coudre un pantalon (actor’s studio hum) j’avais envie d’une coupe slim, quelque chose d’ajusté mais je n’ai pas trouvé mon bonheur. Soit la taille était trop haute… soit trop basse. Moi j’aime quand la ceinture passe juste un peu au-dessous du nombril mais il faut croire que ce n’est pas trop la tendance.
Je me suis donc tournée vers une autre coupe qui me plaît, la coupe carotte. J’ai choisi le pantalon Melvil de Slow Sunday Paris, séduite par la jolie découpe des poches. C’est une marque de patron que j’affectionne beaucoup et dont je suis « sûre » en termes de construction, de tombé et de finitions.
Le tissu est un genre de coton doux, un peu gratté, type flanelle, gris à petits chevrons noirs de chez Ellen décoration à Troyes. C’est une couleur que j’apprécie pour les pantalons d’automne. Ca va avec du jean (ma base éternelle) comme avec du camel-moutarde-rouille-noir, mes couleurs du moment.
Côté taille j’ai tracé un compromis entre le 38 et le 40 en me basant sur mon tour de taille et de hanches. Une sorte de taille 39 en somme.
Rien à dire sur le montage, j’aime beaucoup les schémas proposés par cette marque. Pour la fermeture éclair, les expériences Port trousers et Patrick m’ont permis de prendre les choses étape par étape sans précipitation, et en bâtissant.
Au niveau du seyant, si j’adore la forme de la jambe qui me permet de continuer à porter mes baskets en automne, j’ai été un peu déstabilisée au départ par la forme carotte elle-même qui donne un peu de « mou » sur le devant. Au final c’est juste que ça change de mes slims et j’aime le porter avec un chemise un peu loose (ici Hedwige de Répulique du chiffon) pour un look quotidien décontracté.
Cette nouvelle expérience du pantalon m’a donné de nouvelles idées (parce qu’il n’y a pas à dire, j’ai du mal à lâcher mes baskets trop longtemps). Il y a donc de fortes chances que vous revoyiez un certain pantalon « Perrine » (encore ?????) très prochainement par ici.
Epilogue
Bravo les filles pour cette mission placée sous le signe du classique et de la sobriété. Des valeurs sûres qui ne resteront pas au placard ! Galvanisé par ce succès, moi Charlie, je ne résiste pas à vous donner quelques petits indices sur mes prochaines recrues et leurs missions : Il sera question de frites et de fleurettes puis de fidélité et de jolies gambettes ! Une idée  ?
Jolis détails
Publicités

9 réflexions sur “Episode 7

  1. Pascale Angleraud dit :

    Extra ces pantalons. Félicitations pour ces jolies pièces qui font de jolies silhouettes.
    Je n’ai encore jamais osé me lancer dans la couture d’un pantalon. Trop peur de la braguette et des poches. Mais j’y pense……

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.