Les fous du volant

Tout le monde dans les startings blocks, façon Mario Kart (ou Satanas et Diabolo suivant les générations). Un modèle de chemise basique à pimper avec de jolis volants, accrochez votre ceinture, on part en virée chez Mimoï patterns rencontrer Eddy.

Avec sa coupe ample et ses emmanchures tombantes elle a un petit côté « boyish » cette chemise Eddy*. Mais de sa forme la plus simple à une version la plus sophistiquée, c’est une chemise qui révèle un potentiel féminin tout en décontraction et élégance.

*Le patron de la chemise Eddy m’a été offert par la marque mais mon avis est libre et sans contrainte.

Préparer sa feuille de route

Eddy est une « chemise à la demande » pour laquelle chacune peut choisir son chemin : 4 devants, 3 dos, 2 pattes de boutonnages, 3 cols, manches 3/4 ou manches longues, avec ou sans volants. On choisit sa destination, on note par où on va passer puis on se laisse guider par le plan pour n’imprimer que les pièces et les indications nécessaires.

Top départ

Pour que ça roule, on fait le plein en tissus fluides, avec un joli tombé. Tencel, viscose, crêpe voire voile de coton seront à privilégier pour mettre en valeur les volants et la coupe sans pinces en limitant le « gonflant ».

Mon itinéraire :

  • Une viscose écrue avec plumetis velours
  • J’ai cousu une taille 40, la chemise tombe très bien. L’avantage des tissus fluides et des coupes amples c’est qu’on peut se permettre une taille au-dessus/une taille en-dessous pour accentuer ou atténuer le tombé loose.
  • En attendant désespérément quelques degrés supplémentaires j’ai coupé des manches courtes finies par un petit revers.
  • J’ai cédé à l’appel du volant le long de la patte de boutonnage et j’ai particulièrement apprécié la façon dont le volant est fini, avec un petit arrondi. Il ne va pas jusqu’en bas de la chemise ce qui est plus élégant je trouve quand on veut porter sa chemise rentrée dans le pantalon ou la jupe.
  • Pour aller avec et renforcer le côté féminin, j’ai mis le petit col rond.

Les étapes de la course

Si la préparation de course peut sembler un peut fastidieuse (le patron est constitué de plusieurs fichiers « thèmes » : les dos, les devants… il faut donc repérer les pièces et le passage explicatif qui nous intéressent ), le montage en lui même est classique, avec un gros plus pour les manches sans embu. Alors certes je ne suis peut-être pas très objective parce que j’ai quelques chemises à mon actif mais justement, pour avoir plusieurs points de comparaison, j’ai trouvé la mise en page très propre et les schémas vraiment clairs.

Finalement avec cette chemise « à la carte » on peut choisir son niveau de difficulté et progresser en ajoutant étapes techniques et difficultés au fil des envies (patte de boutonnage cachée, ourlet arrondi etc).

Photo finish

Ce coupon de viscose écrue je l’avais en stock depuis l’été dernier. Bien qu’étant un de mes coupons préférés j’ai eu du mal à lui trouver un projet. Je crois qu’avec Eddy je ne me suis pas trompée. Moi qui affectionne particulièrement le côté « masculin-féminin » et les formes fluides je suis ravie de cette pièce.

Est-ce que j’aurai acheté le patron si la créatrice, Isabelle, ne me l’avais pas offert ? En toute transparence je pense que oui. Cet été on voit beaucoup de chemises, j’ai eu un gros coup de cœur pour Azur d’Atelier Scammit mais je trouve qu’Eddy a une ligne différente, bien à elle. Si j’adore coudre et porter des chemises j’aime aussi énormément découvrir la patte des créatrices sur un type de vêtement que sais bien monter. J’adore voire comment elles ont pensé leur modèle pour se démarquer et proposer quelque chose d’à la fois nouveau et complémentaire.

Belle expérience donc que ce premier contact avec les patrons Mimoï et arrivée sur le podium pour Eddy et ses multiples possibilités. A refaire, probablement en « Diamond » noire Atelier Brunette pour un basique chic et multi-saisons.

Joli détail

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Les fous du volant

  1. Marie dit :

    J’adore cette version, simple et élégante. Je débute en couture. Alors savoir faire une chemise est le Graal, l’objectif ultime. Un jour peut-être… En attendant je rêve devant tes réalisations.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.