La curiosité est une jolie qualité

Si « La curiosité mène à tout : parfois à écouter aux portes, parfois à découvrir l’Amérique » (José Maria Eça de Queiros) il ne s’agira pas dans cet article de se jeter sur un magazine people en quête de la dernière mini-robe léopard de Kim Kardashian ou d’un zoom sur la cellulite de Britney Spears… Pas question non plus de chercher à savoir si la voisine a un amant ou si Roberto de la compta a enfin conclu avec la DRH… Nous parlerons de l’autre curiosité, celle qui nous pousse à apprendre, à comprendre, à tester, à bousculer nos idées préconçues, à nous questionner…

Lire la suite

Publicités

Épisode 6 : Toutes en rouge !

Il était une fois 3 filles superbes qui avaient décidé de s’engager dans la police. L’une à Los Angeles, une autre à San Francisco et la troisième à Boston. Mais on les avait cantonnées dans des travaux bien peu passionnants. Alors moi, Charlie, je les ai engagées, et je ne le regrette pas, car ce sont vraiment de Drôles de Dames.  »

Lire la suite

On n’y voit que du bleu !

Je vous avait déjà parlé du bleu dans cet article sous l’angle historique et sociologique. En y repensant je m’aperçois que j’ai un rapport assez ambivalent à cette couleur : je craque souvent pour ce coloris (marine et jean surtout) avant de me raviser (« mouais encore du bleu ») et de me « forcer » parfois à aller vers des nuances plus inhabituelles. Et puis finalement si c’est une couleur dans laquelle je me sens bien, pourquoi s’en priver ? Ne coud-on pas pour porter ce que le l’on coud (plutôt que de succomber à l’imprimé panthère rose pour finalement laisser sa jolie blouse au placard) ? Me réfugier vers le bleu n’est-ce pas aussi pour apprécier encore plus mes parenthèses plus colorées ?

Chemisier Elodie – Coralie Bijasson – Auguste & Septembre

Lire la suite

Sous les yeux

De part mon métier, j’ai un gros besoin en tops simples, faciles à enfiler, dans lesquels on se sent bien à l’aise tout en étant un minimum présentable. A défaut d’être toujours écoutés, on a quand même toute la journée un nombre terrifiant de paires d’yeux qui nous scrutent sous tous les angles…

Lire la suite

Le festival de la pose

Beaucoup couturières bloggeuses – Instagrameuses seront d’accord je pense… Pas facile de poser pour montrer nos petits chef-d’œuvres… En extérieur, pas évident de jouer au top model sous le regard médusé des agriculteurs ou amusé des touristes… Demander à une copine, notre amoureux dévoué, nos enfants, sa mère, la voisine… Oui, mais ils sont pas dispo 24/24h, et puis les : « attends c’est pas mon bon profil », « refais on voit trop mes bras », « ça me grossit non ? », « oh non, on refait elle est floue », « on voit pas le détail », « ça fait un pli bizarre non ? »… Ça va bien 5 minutes… Pour ça, j’ai trouvé la solution : Le trépied et le retardateur ! Mais en ce concerne la pose… on en est encore à la phase test…

Iris 1

Lire la suite