Les montagnes russes

Au début, porté par le groupe, tu fais un peu le fier à bras et tu te lances même si en montant dans le wagon t’as les jambes qui flageolent un peu… Arrivé en haut de la première montée tu te dis que ça va et après la première descente tu te détends un peu… Mais à l’approche la grande pente, au moment où le wagon arrive au point de non-retour tu te demandes pourquoi tu t’es fourré dans cette galère… et pas moyen de quitter le navire en marche… juste serrer les dents et encaisser le shoot d’adrénaline… Et puis une fois parcours terminé tu te dis que quand même c’était génial, que tu t’es éclaté et que limite tu es prêt à embarquer pour un deuxième tour… Coudre Serra c’est ça… Les montagnes russes !

Lire la suite

Le syndrome de la page blanche

Il y a des moments où ça va tout seul. Je m’installe devant l’ordinateur et les mots défilent sans même que je m’en rende compte. D’autres fois, c’est l’anecdote d’un collègue, une conversation entendue à la boulangerie, une phrase attrapée au vol et c’est parti, l’envie me prend de noircir des pages. Mais ces derniers temps… blackout… Est-ce que les blogs sont encore lus quand avec Instagram on voit et on échange en 3 secondes chrono ? Ai-je fait le bon choix de prendre la couture comme prétexte à mon besoin d’écrire ? Et ben ma p’tite dame, on dirait bien qu’un syndrome de la page blanche pointe le bout de son nez… C’est grave docteur ?

Lire la suite

L’art de positiver

Le soleil, les petites robes, les combishorts, on y croit, on les sort de l’armoire et puis paf il « repleut » (du verbe repleuvoir tout à fait). 2 jours de beau temps, on y prend goût et puis non… c’est l’orage, le déluge… En ce moment dans l’entrée c’est limite si les tongs ne cohabitent pas avec les bottes fourrées… M’enfin, quand on coud on a une bonne raison de positiver !

Lire la suite

Y’a que les imbéciles…

Vous connaissez la fille qui ne jure que par l’uni ou le motif discret ? Toujours dans un souci de cohérence absolue (sic) aujourd’hui je fais péter la veste en wax… Et comme il n’ a qu’eux qui ne changent pas d’avis, je suis ravie de constater que je ne suis pas une imbécile (ça fait toujours plaisir).

Lire la suite

Les rédacteurs de listes compulsifs anomymes (ou pas)

Bonjour, je m’appelle Perrine et je suis rédactrice de listes compulsive… Je collectionne les petits carnets, les cahiers graphiques, les jolis crayons, les stylos qui brillent, les trousses à paillettes, les mini règles et les gommes colorées dans l’unique but d’assouvir un besoin irrépressible de mettre par écrit mes envies et mes projets (pour la liste des courses ça marche moins bien c’est vrai).

Lire la suite