Épisode 4 : Du jaune contre l’endométriose

Il était une fois 180 millions de filles superbes, dispersées dans le monde entier… 4 millions de femmes en France, touchées par une maladie aussi douloureuse physiquement que psychologiquement. Parce qu’elle touche à l’intimité, aux règles, elle est taboue, mal connue, parfois violemment reléguée au rang de « problème de femme »… Alors aujourd’hui c’est une mission un peu spéciale que nous présentons sur le blog. Dans le sillage de la marque de patrons Chez Machine, on a cousu du jaune contre l’endométriose.

Culotte Bel Air – Rébécca Meurin – Sewing Jess

Lire la suite

Publicités

Episode 3 : 50 nuances de gris

« Il était une fois des filles superbes qui avaient décidé de s’engager dans la police. L’une à Los Angeles, une autre à San Francisco et la troisième à Boston. Mais on les avait cantonnées dans des travaux bien peu passionnants. Alors moi, Charlie, je les ai engagées, et je ne le regrette pas, car ce sont vraiment de Drôles de Dames.  »

Lire la suite

Le mojo

Le mojo c’est ce petit plus de motivation, la magie de la créativité, la satisfaction de l’envie, le sentiment qu’on a « le truc » au bout des doigts tandis que le cerveau bouillonne. Il est très imprévisible… Tantôt il ne nous lâche pas d’une semelle et nous entraîne dans une frénésie productive, tantôt il disparaît mystérieusement, nous faisant enchainer boulettes et répéter en boucle « non mais je suis mauvaise c’est pas possible »… Mais dans ces cas là il suffit souvent d’un projet simple, d’un patron justement coupé ou d’un joli tissu pour le faire revenir…

Lire la suite

Les rédacteurs de listes compulsifs anomymes (ou pas)

Bonjour, je m’appelle Perrine et je suis rédactrice de listes compulsive… Je collectionne les petits carnets, les cahiers graphiques, les jolis crayons, les stylos qui brillent, les trousses à paillettes, les mini règles et les gommes colorées dans l’unique but d’assouvir un besoin irrépressible de mettre par écrit mes envies et mes projets (pour la liste des courses ça marche moins bien c’est vrai).

Lire la suite

Les heures de cols

Heureusement qu’on s’est connues adultes avec Stéphanie parce qu’au regard de nos séances de papotages intensives je suis sûre qu’au collège on aurait été collées plus d’une fois après moult répétitions de « mesdemoiselles on vous dérange pas ? Vous voulez du thé et des petits gâteaux ? » ( je suis sûre que vous avez eu un prof qui vous l’a déjà sortie celle-là)…

Lire la suite