Dis Perrine, pourquoi tu couds ?

Ah la tentation d’Instagram… Toujours plus, moins spontané, la course à la jolie photo, aux likes, une pression nonchalante sur l’icône cœur, sans réfléchir … Et si avec tout ça on perdait de vue ce qu’est notre passion ?

Il y a quelques mois, j’ai été contactée par Rébecca (créatrice des tissus Mars Elle fabrics). Pas pour faire la promotion de ses tissus, non, simplement parce que comme beaucoup d’entre nous elle s’est demandé quel était l’avenir des blogs couture ; et de cette question elle a fait un projet : Le gang des blogueuses couture. Sous ce nom l’idée est de mobiliser la communauté couture autour d’un questionnement commun, pour comprendre ce qui nous anime et nous motive à tenir un blog à l’heure tout semble se jouer en un clic, où la course aux likes devient oppressante et où de nouveaux comptes couture font aussi la promotion de thé détox et de produits de beauté…

Loin de moi l’idée de leur jeter la pierre, c’est peut-être une question de génération ou de sensibilité personnelle. Cela ne m’empêche d’apprécier les photos professionnalisantes, mais je ne me reconnais pas dans tout ça. Avec mon goût pour les basiques, les valeurs sûres, avec une réflexion bien entamée sur le juste équilibre entre tissu coup de cœur et élaboration d’une garde-robe quotidienne qui me ressemble, j’ai eu envie comme mes partners in crime de répondre à la question : Dis Perrine, pourquoi tu couds ?

Pour le plaisir !

Depuis que j’ai reçu ma machine pour mes 30 ans la passion ne m’a pas quittée. Si plus jeune cette envie de coudre était déjà là (avec des expérimentations plus ou moins concluantes), le fait d’être tombée dans la marmite au moment où les premières marques de patrons indépendants pour femme faisaient leur apparition, n’a fait qu’entretenir mon envie d’apprendre et de progresser.

Coudre c’est faire avec ses mains et faire avec ses mains c’est se vider la tête, se concentrer sur quelque chose de pratique, ne plus penser à ce qui nous énerve, nous angoisse, nous tourmente. Mes échappées couture sont de vrais moments de plaisir, des moments pour moi… mon yoga en somme…

Pour l’égo…

Quelle fierté de penser à un vêtement de se dire « je peux le faire ». Hyper valorisant de passer du patron au vêtement, de s’appliquer sur les finitions, de porter notre création et de récolter les « c’est toi qui l’a fait ??? » (à ne pas confondre avec « ah ça, c’est toi qui l’a fait… », tout est dans l’intonation…).

Oui coudre c’est bon pour l’égo. On se sent douée, on maîtrise. Et l’engrenage Instagram n’est pas étranger à cette sensation. Il serait malhonnête de cracher dans la soupe alors que clairement, poster une robe et recevoir de gentils compliments ça flatte. On se laisse même parfois aller à une production pour l’image et c’est là que le bât blesse…

C’est bon pour l’ego de recevoir des demandes de partenariats, de tests, des questions techniques… J’adore ça, je ne vais pas mentir, j’en profite aussi, mais en toute franchise, je ne cherche pas non plus à accumuler les projets. Si j’accepte un partenariat c’est que j’y crois, que j’aime sincèrement le tissu, le patron, le projet. Coudre juste pour la gloire ce n’est pas moi. Mes pauses couture sont suffisamment rares pour être précieuses, hors de question de coudre une pièce qui sera jolie en photo mais qui restera dans ma penderie… Le rapport temps/bénéfice serait déficitaire. Parce que si je couds c’est…

Pour m’habiller tiens !

Pas mal cette robe mais un peu juste au niveau du corsage, j’adore la coupe mais le tissu ne tiendra pas 2 lavages, canon ce top mais hors de prix… C’est que depuis que je couds je deviens exigeante en termes de qualité et de tombé. Et dans le commerce j’ai vraiment du mal, maintenant, à trouver mon bonheur… L’inspiration oui en revanche.

Pouvoir s’habiller sur mesure, réaliser un projet que l’on maîtrise de A à Z, depuis le choix du patrons jusqu’à la pose des boutons. Craquer sur un imprimé floral et copier les marques à la mode, dupliquer en uni et en motifs un vêtement qui nous ressemble, qui nous va, dans lequel on se sent bien ! C’est ça le couture power, et c’est sans limite !

Pour le challenge

Je crois que c’est mon côté bonne élève… j’aime le challenge. Une nouvelle technique ? Des finitions inédites ? Un montage original ? Un max de détails ? Une modification du patron de base ? D’office j’ai envie de m’y frotter. Avec chaque créatrice que j’affectionne j’apprends, j’ai le goût du défi !

Dis Perrine, pourquoi tu couds ? Parce que la couture fait partie de moi, c’est un pan de ma personnalité, une manière de m’exprimer comme de me recentrer. Mes enfants me demandent souvent de leur coudre des petites choses. Un doudou, une bouillotte, une trousse, un déguisement… J’ai l’impression qu’ils sont fiers que je puisses le faire, que c’est mon super pouvoir.

Par rapport à mes débuts, au moment où je me suis mise à Instagram, complètement par hasard, je couds différemment aujourd’hui. Je me sens plus pointue, plus raisonnable, plus exigeante mais toujours sensible au coup de cœur impromptu et profondément passionnée. Je couds parce que j’ai envie d’apprendre, je partage parce que j’aime l’échange et l’émulation… Et vous ? Pourquoi cousez-vous ? Dites-moi tout !

Pour découvrir d’autres univers et d’autres univers, c’est par ici :

Elodie

http://elodieblueberry.fr/

Nathalie

http://www.atelier292.be/

Perrine

https://augusteetseptembre.wordpress.com/

Sylvie

https://chebiwoman.com/

Clémentine

http://mandarinecouture.com/

Anne

https://unchasunchas.com/

Clotilde

https://coutureandclo.wordpress.com/

Helena

https://awinterneedle.wordpress.com/

Maëlig

https://defiledidees.wordpress.com/

Jessica

http://lavieennoeuds.com/

Muriel

http://muetcompagnie.canalblog.com/

Laurie

https://untresordansmonplacard.fr/category/diy/

Rebecca

https://www.mars-elle.com/blog/

 

99 réflexions sur “Dis Perrine, pourquoi tu couds ?

  1. Mary Tainne dit :

    A chacune son histoire, et c’est un vrai livre que je lis depuis hier au travers des récits des unes et des autres. Pourquoi je couds? Si je réfléchis bien, c’était peut être un moyen d’être très proche de ma Maman …..

    J'aime

  2. unchas dit :

    Alors c’est marrant mais contrairement a toi (et a Clo) je n’ai pas l’impression de coudre pour m’habiller : je sais très bien que j’ai largement assez de vêtement dans mon dressing… je pourrais très bien ne pas coudre pendant les 5 prochaines années vu mon stock de fringues ! Moi ce que j’aime c’est l’action de coudre, que ce soit pour Flo, ma soeur ou les bébés de notre entourage ^^ Disons que je pourrais passer 5 ans sans me coudre des vêtements mais pas 5 ans sans coudre tout court 🙂

    J'aime

  3. Mérové dit :

    J’aime lire les blogs qu on se le dise, ceux dont les couturieres donnent un avis impartial sur tel ou tel patron ceux qui ont une plume et des réalisations à tomber, ceux que je visite de temps à autre mais j’aime les blogs.Biensur je me reconnais ds insta (bah oui j’ai aussi mon compte)cela me permet de découvrir des personnes, des patrons et de papoter avec la communauté couture J y ai fait de belles rencontres couturesques .Même si parfois je suis un peu agacer de tomber sur des influenceuses payées par les marques pour en faire la promo, à nous de ne pas faire les moutons …Comme tu le dis si bien on couds pour s HABILLER
    bonne année Perrine

    J'aime

  4. Aurélie dit :

    Bonjour,je découvre votre blog que j’apprécie beaucoup. Je suis débutante en couture et le style de ce que vous cousez (magnifique) m’inspire. Je suis d’accord sur le fait que les blogs restent indispensables, ce que je sais je l’ai appris comme ça, instagram c’est sympa mais il n’y a pratiquement pas d’information sur le modèle cousu, le tissu, la démarche, etc.
    Merci pour votre travail (énorme)
    Cordialement
    Aurélie

    J'aime

    • augusteetseptembre dit :

      Merci beaucoup pour ce joli commentaire. Je t’avoue que je me sens un peu dépassée par Instagram et ses comptes commerciaux qui multiplient les concours pour une course aux followers… Ca fait du bien de se poser un peu sur un modèle et de rédiger sa petite revue 🙂

      J'aime

  5. Gaëlle dit :

    Bonjour, j’aile beaucoup ton univers que je découvre grâce au gang!
    Bravo pour cette réflexion qui recentre la couture sur son utilité première pour moi: se faire du bien en étant utile.

    J'aime

  6. Pascale Angleraud dit :

    Perrine continue à nous faire rêver et à nous inspirer. Pour moi rien ne vaut un blog. L’écriture, les photos sont bien plus riches que sur Instagram. Je n’ai pas de blog parce que je ne sais ni poster ni le faire vivre. 😂le boulet ! Mais la couture est une passion, un moyen de me sentir plus sûre de moi et peut-être de mieux accepter mes rondeurs.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.